Sur l’agenda 2 événements le 19 décembre 2019

  • Tonte de vaches

    Ferme du Martin-Pêcheur
    Rue de Bomerée, 299
    Montigny-le-Tilleul
    Le MAP

    Bonjour,

    Il s’agit de tondre les vaches qui sont rentrées à l’étable, ce n’est pas très compliqué.

    C’est très utile pour :
    - les vaches restent propres au cours de la période hivernale,
    - c’est une bonne mesure préventive pour éviter les gales,
    - la transpiration du bétail est moindre, ce qui évite des problèmes respiratoires par la suite

    Infos pratiques

    Si ça vous intéresse, merci de m’envoyer un mail ou de m’appeler à taildeman01@hotmail.com - 0497/93.53.42

  • Tandem Local, le documentaire 100% citoyen à découvrir bientôt !

    En ligne sur MiiMOSA.com/be

    Bonjour à tou.te.s,

    Avec les associations Permavenir et Mangez Local, nous avons parcouru tout le pays à vélo en mode zéro déchet à la rencontre des producteurs locaux et des initiatives citoyennes.

    Sur base de + de 50h d’images tournés, nous avons lancé une campagne de financement participatif pour commencer la réalisation du 1er documentaire sur l’alimentation saine, locale et responsable en Belgique !
    Lien de la campagne et ADN du projet : https://www.miimosa.com/be/projects/documentaire-100-belge-sur-les-heros-de-notre-alimentation

    Noël arrive à grands pas ! Nombreux sont ceux qui se ruent dans les magasins pour trouver les cadeaux parfaits pour leur famille et leurs proches. Et si, cette année, vous offriez tout simplement une belle contrepartie à un(e) ami(e) ? Faire partie d’un projet écologique et durable : un beau cadeau qui se partage.

    Pourquoi notre documentaire est-il à la fois innovant et important pour nos pays ?
    Nous réalisons un documentaire sur le local car selon nous, c’est une bien meilleure garantie qu’un label européen (produire pour le vivant et par le vivant et non produire pour le business). Niveau économique, le PIB reste chez nous (et on peut bien souvent payer avec de la monnaie citoyenne), cela aide nos producteurs qui travaillent durs et ont des difficultés aujourd’hui pour subvenir à leurs besoins (quel paradoxe de ne pas toujours pouvoir manger à sa faim alors qu’on produit à manger), cela nous permet de découvrir par nous-même comment ils produisent et ainsi de recréer du lien social, d’encourager des pratiques qui respectent le fil des saisons (ce qui est bon pour notre santé et notre immunité) et l’environnement. Et même si on n’en est pas certain, on peut le vérifier par nous-même et bien souvent, on en apprend sur le sujet, ce qui nous permet de mieux comprendre et ainsi, de nuancer le débat politique et citoyen sur les questions d’environnements et de réformes.

    Dans notre documentaire nous parlerons d’agro-écologie, du bio (labellisé ou non) et de nouveaux modèles économiques comme le système de commercialisation CSA. Nous voulons offrir aux téléspectateurs des informations concrètes concernant les différents types de productions dites "bonnes" pour notre environnement car aujourd’hui il y a de quoi se perdre avec l’agro-business qui peut s’emparer de tout pour son profit. Il y a tellement de critères : le type de terre qu’on cultive, les moyens financiers (et subsides) à disposions et l’expérience du producteur, peuvent faire varier le travail de l’un ou de l’autre. Exemple : un agriculteur qui n’est pas labellisé bio peut produire de la meilleure qualité qu’un autre agriculteur qui a plusieurs labels BIO (le label peut coûter cher et son cahier de charges a bien diminué depuis son lancement européen car il a fallu uniformiser le tout pour que ça soit applicable pour plusieurs pays). Bref, changer de modèle agricole, cela peut être extrêmement difficile puisque le système a poussé les producteurs à produire plus, avec de plus grosses machines, avec plus de produits phyto (on parlait de "modernisation" à l’époque) et à être dépendants d’autres entreprises jusqu’à l’endettement.

    Dans notre film, nous nous attardons sur les différences bénéfiques que peuvent apporter une production locale à distribution locale (avec les différentes manières de travailler de chacun ainsi que les différents modèles économiques innovants découverts) comparé au modèle agro-industrielle dominant. Nous mettrons l’accent sur le côté humain mais aussi le côté pratique. Chaque producteur a partagé son récit personnel ainsi que ses techniques agricoles et économiques pour subvenir à ses besoins tout en restant fidèle à son objectif sain et responsable. Au cours de ces deux mois de voyage, nous avons constaté que chacun travaille à sa manière et peut apporter des solutions à d’autres (tantôt pratiques, économiques, logistiques ou éco-systémiques). Une véritable synergie peut alors émaner entre tous ces acteurs. Des solutions existent autant pour les producteurs, les entrepreneurs, les distributeurs que pour les mangeurs, au sein des différentes communautés (flamandes, wallonnes et bruxelloise) et c’est ce que nous comptons bien vous montrer !

    Nous voulons à travers notre film pouvoir apporter des réponses à la grande question : « Pourquoi est-il nécessaire de consommer local et de développer l’économie locale aujourd’hui en Belgique ? ». Nous avons un tas de pistes et de pépites dans nos 50h d’images récoltés. Nous allons donc tenter d’atteindre le grand public en sélectionnant ce qu nous paraît le plus touchant et à la fois ce qui vulgarise au mieux le sujet. Nous espérons avoir un impact national et pourquoi pas, inspirer d’autres pays (faut voir grand dans la vie :-)).

    Manger fait partie des besoins vitaux, et l’alimentation a un impact significatif sur la santé et l’environnement. Dès lors, comment avoir une alimentation de qualité plutôt qu’une alimentation de supermarché ? L’alimentation locale, saine, est-elle vraiment réservée à une frange de la population ? Comment rendre visibles et accessibles ces acteurs locaux de l’alimentation au plus grand nombre ? Tels ont été nos questionnements et notre motivation pour réaliser ce film : « la révolution commence dans l’assiette ». Choisir une alimentation saine et locale, c’est soutenir nos producteurs, donner un coup de pouce à l’économie belge et redonner vie à nos campagnes. C’est aussi choisir de boycotter les produits superflus qui nuisent à notre santé, notre bien-être et celui de notre planète.

    Contrairement aux films "En quête de sens" et "Demain", nous sommes restés chez nous et avons parcouru tout le pays à vélo en mode Zéro Déchet. Les femmes et hommes que nous avons interviewé ne sont pas spécialement connus du grand public, notre but était de donner la parole aux acteurs de l’alimentation de demain, qui oeuvre chaque jour à nourrir nos corps et nos têtes.
    Pour ne pas s’éparpiller, nous avons gardé le "MANGER LOCAL" comme thème central et nous orientons notre film vers les solutions déjà existantes : ce qui nous différencie des autres documentaires.

    Ensemble, nous pouvons actionner le levier de la transition alimentaire pour permettre à notre pays d’être plus autonome et souverain. MERCI beaucoup de votre soutien !

    Compétences utiles

    Parlez-en autour de vous, partager l’info ! Cela nous aiderait beaucoup :-)
    Vous pouvez aussi y participer, même 2€, c’est déjà très bien !

    Infos pratiques


    Documents liés

Top